La transformation DevOps du groupe BPCE

Optimiser les ressources, être plus véloce et innover : aujourd’hui les DSI doivent relever ces challenges et mener une transformation tout en continuant à assurer les services existants. Il ne s’agit pas seulement d’une révolution d’outils, d’une disruption technologique, mais également d’un changement de culture. Pour répondre à ces enjeux, le groupe BPCE a lancé en 2016 un programme de transformation, qui s’applique à l’échelle d’un groupe constitué de différentes entités, avec chacune leur spécificité et un niveau de maturité technologique et culturel différent. Pour faire le point sur la transformation DevOps du groupe BPCE, nous avons rencontré Lamia Elias, Directrice de la stratégie de BPCE-IT.

Lamia Elias

Diplômée de l’Ecole Polytechnique Féminine (EPF), Lamia Elias a occupé différents postes chez Bull, HP, Sanofi et la Société Générale avant de rejoindre BPCE-IT, filiale du Groupe BPCE en qualité de directrice en charge de la stratégie, de la sécurité, de l’innovation et de l’architecture pour participer à la création et la fondation de l’entreprise IT du Groupe BPCE. Elle est également membre du Comité de Direction Générale.

Quels sont les enjeux de transformation digitale et comment le DevOps vous a permis d’y répondre ?

A l’échelle d’une banque, les enjeux de transformation digitale sont majeurs. Pour y répondre le Groupe a créé l’entité 89C3, qui est une structure projet avec un focus sur tous les nouveaux moyens digitaux de mise en relation avec les clients, et ceux mis au services de nos collaborateurs. La transformation digitale est essentielle à la survie de la banque, c’est un facteur de compétitivité : si nous ne nous transformons pas, nous ne sommes plus dans la course. Notre enjeu est donc d’accélérer cette transformation digitale, et de nous donner l’ambition d’être leaders d’ici 3 à 5 ans. Quand on parle de DevOps, on pense plutôt aux équipes de développement et d’exploitation, on pense à la technique, mais aujourd’hui l’IT n’est plus une fonction d’intendance, l’IT assure l’avantage compétitif de la banque. Quand l’IT est devant, la banque l’est aussi. Le DevOps est un axe culturel qui vise à rapprocher les équipes de développement de l’exploitation pour qu’elles partagent les mêmes enjeux et accompagnent mieux le métier. Les outils permettent d’accélérer les cycles de déploiement et les cycles de livraison pour apporter au plus vite la valeur au métier. Pour avancer, nous devons donc faire les meilleurs choix d’outils et monter en compétence sur les aspects techniques et partager une culture en commun. Nous nous inspirons de ce qui se passe chez les grands acteurs du Cloud public, où tout est automatisé, où le savoir-faire infogérance et développement est hautement standardisé. Nous nous inspirons de ces pratiques plutôt que de travailler de façon traditionnelle où chacun a une très forte expertise, mais sans développer du liant en transverse.

Pourquoi avoir choisi D2SI pour co-construire le chantier DevOps ?

D2SI nous accompagne depuis le début de ce projet. D2SI a été choisi pour ses compétences et sa légitimité sur le sujet du DevOps, et pour sa façon d’aborder le DevOps à travers la culture, la technique et une orientation service. Pour ces raisons, D2SI m’a paru le meilleur partenaire. Quand nous avons démarré le chantier DevOps dans le groupe, nous ne savions pas quel serait le résultat, mais nous avons démarré avec force de conviction et en travaillant de façon fédérée, ce qui correspond à la culture de notre groupe mutualiste. Nous avançons ensemble, nous co-construisons, et D2SI nous a beaucoup aidé à animer ce sujet en interne.

Le DevOps Day a eu lieu récemment, pouvez-vous nous en parler ?

C’est une idée qui a été initiée dès le démarrage du chantier DevOps, mais nous avons du attendre le bon moment pour la réaliser. Nous voulions un événement rassemblant l’ensemble des entités du groupe pour parler du DevOps, dans le cadre du plan d’acculturation. Organiser le DevOps Day a pris tout son sens après plus d’un an de co-construction du DevOps, de définition du vocable, de formations de collaborateurs et l’établissement d’une feuille de route et d’une ambition à l’échelle du groupe qui a été communiquée à cette occasion. Nous avions une histoire à raconter et des retours d’expérience à partager. Le DevOps Day a été l’aboutissement de tout ce qui a été fait depuis un an. Nous avons maintenant l’ambition d’organiser d’autres DevOps Day sur les différents sites du Groupe.

Retour d’expérience sur l’accompagnement DevOps

Nous vous proposons maintenant un retour d’expérience de l’accompagnement mené sur la partie DevOps de ce projet. Les objectifs principaux de ce chantier DevOps sont d’améliorer l’existant, développer le digital, faciliter la collaboration entre les équipes et mieux aligner la DSI avec les enjeux métiers. La cible et la trajectoire du plan de transformation DevOps ont été co-construites avec les différentes entités du groupe BPCE en cinq sessions de BYOP, des ateliers de travail collaboratif. Leur mise en œuvre a ensuite été déclinée à plusieurs niveaux :

  • Évangélisation des équipes de la DSI
  • Création d’une communauté DevOps multi entités
  • Formation co-construite et contextualisée de 110 collaborateurs en 2017
  • Session DevOps d’acculturation en plénière
  • Alignement des outils à l’échelle du groupe (outils de gestion de configuration, etc.)
  • Atelier d’analyse et d’acculturation – démystification du Cloud public
  • 35 collaborateurs BPCE formés lors du TIAD, journée consacrée à l’automatisation et au DevOps

Dans un second temps, des projets pilotes ont été identifiés dans l’optique de bénéficier de retours terrain sur la mise en place d’équipes et d’outillage DevOps. Chaque entité gère en proximité son regroupement d’experts DevOps au sein d’une communauté qui lui est propre, afin de piloter la transformation des applications et assurer la cohésion entre les équipes de développement.

Un centre de compétences DevOps a également été constitué, il est piloté par des représentants de chaque entité et a pour but de :

  • Organiser des REX des projets pilote accessibles aux experts DevOps de chaque entité
  • Favoriser les échanges entre experts en privilégiant les chemins courts
  • Assurer une convergence des communautés des éditeurs aux cibles définies (bonnes pratiques, des patterns d’architectures et l’outillage DevOps)

Si cette transformation DevOps est mise en oeuvre depuis un an, on peut néanmoins tirer un bilan provisoire. A ce jour, le chantier l’initiative DevOps a permis de créer du liant, d’aligner le vocabulaire, de mutualiser les outils et de responsabiliser les développeurs sur les déploiements en environnements hors production.

Pour capitaliser sur ces avancées, une roadmap DevOps est en cours de construction, afin de communiquer sur ce qui a été fait et sur les ambitions. Cet outil permet à la fois de communiquer l’avancement du projet, de créer de la proximité et de provoquer un apprentissage collectif. Le groupe BPCE a défini sa feuille de route DevOps et la déroule dans le cadre du plan stratégique #TEC2020.

Commentaires :

A lire également sur le sujet :