42 à la découverte du Cloud AWS

Avec son modèle pédagogique novateur, basé sur le peer learning, 42 s’est construit sur l’idée de révolutionner l’apprentissage de l’IT en s’appuyant notamment sur l’apprentissage continu. Des valeurs que nous partageons largement chez D2SI : nous ne concevons l’apprentissage que de façon continue, et privilégiant largement la pratique et l’expérimentation à la théorie pure. C’est dans cet esprit que nous avons proposé aux élèves de l’école 42 une journée de découverte du Cloud AWS par la pratique.

Pourquoi une telle démarche ? Travailler sur des sujets novateurs et en perpétuelle évolution comme le Cloud public oblige à mener une veille active, dont nous souhaitons partager les fruits avec les étudiants afin de les guider dans leur démarche d’apprentissage. Aujourd’hui les métiers du Cloud ne sont pas forcément traités dans les écoles, ou en tous cas pas sous l’angle du retour d’expérience de projets menés en production. Si une démarche Campus a pour objectif de nous faire connaître auprès des écoles et de faciliter les recrutements futurs, de toutes les actions possibles nous avons choisi la formation, qui correspond le plus à la philosophie de D2SI de partage du savoir et d’évangélisation.

Au programme de cette journée, les bases essentielles pour démarrer sur AWS. La dizaine d’élèves réunis ce jour-là dispose d’instructions générales pour atteindre les objectifs suivants :

  • Créer une couche réseau (VPC et subnets)
  • Créer et configurer une instance
  • Installer Docker CE et Docker Compose
  • Déployer une application constituée de deux services (une application PHP et un serveur Apache dans un conteneur Docker, et une base de données MariaDB dans un conteneur Docker)
  • Lancer une instance RDS pour rendre l’application stateless en séparant données et application

Pas de théorie : ici on attaque directement par la pratique, dans l’esprit de l’enseignement à 42. Laurent Bernaille et Thomas Maurin interviennent en support pour expliquer les points obscurs et aiguiller les étudiants vers la bonne solution quand ils sont en difficulté. Quand tous les objectifs présentés ci-dessus ont été atteints, le groupe passe alors à la partie Automatisation : toutes les étapes réalisées précédemment doivent être automatisées. La construction et le déploiement de l’application se fait de manière continue avec Github, Travis CI et Terraform.

Ci-dessous, les impressions de trois participants à la formation AWS :

 

C’est une formation par la pratique, avec beaucoup d’exercices. Il faut tout de même connaître un peu les principes du Cloud, d’AWS et de Docker. Avec des bases et les tutoriaux d’AWS, on commence à avancer, mais avoir des experts disponibles que l’on peut solliciter en cas de problème permet de progresser beaucoup plus rapidement. L’approche est très pédagogique et correspond bien à la philosophie de l’école 42. Après cette journée, je pense continuer à explorer les services d’AWS à travers l’offre gratuite.

Grégory

Comme je suis développeur, j’ai apprécié de pouvoir découvrir une technologie qui sorte de mon cadre habituel. Les instructions sont claires, et en cas de problème on obtient une aide immédiatement. Par contre, il n’y a pas de présentation formelle, alors il faut accepter de se lancer dans l’inconnu !

Anis

L’approche en deux temps est intéressante. C’est bien de commencer par construire son infrastructure manuellement avant de reproduire la même chose de façon automatisée. J’ai par contre manqué d’un peu de temps sur Terraform, je pense qu’il faut vraiment essayer de prendre en main l’outil avant de venir. En tous cas c’est bien de pouvoir découvrir des domaines qu’on ne voit pas forcément à 42. Mon prochain stage sera orienté Ops, c’était donc une bonne façon de découvrir le sujet.

Arnaud

 

Commentaires :

A lire également sur le sujet :