D2SI fait le plein de certifications AWS

certifications AWS

Cela fait plusieurs années déjà que nous nous investissons dans le Cloud AWS: projets AWS, sponsoring du AWS Summit Paris, participation chaque année à AWS re:Invent, ou organisation du AWS French User Group. Cela suppose aussi de développer les compétences de nos consultants dans une logique d’apprentissage continu. Aujourd’hui nous sommes particulièrement fiers d’annoncer que sept de nos consultants ont décroché les « All Five AWS Certifications« , soit la totalité des certifications AWS Associate et Professional !

A cette occasion, nous souhaitons leur dire bravo ! Félicitations à Shailendra, Guy-Rodrigue, Pauline, Julien, Laurent, Nicolas et Yohan qui ont ouvert le chemin et accompagnent maintenant les autres consultants dans leur montée en compétences sur le Cloud AWS et le passage de leur certifications.

Certifications AWS

Nous en profitons également pour partager leur retour d’expérience sur le passage des certifications AWS. Celles-ci se répartissent sur trois niveaux :

Associate :

Professional :

Specialty :

Il est généralement conseillé de commencer par la certification Solutions Architecte Associate. C’est une bonne façon se familiariser avec l’écosystème AWS, ses principaux services et le fonctionnement des certifications AWS. De plus pour prétendre à une certification Professional ou Specialty, il est nécessaire d’avoir validé la certification Associate. Enfin, la certification AWS Solution Architect Associate est un pré-requis pour Solution Architect Professional, et Developer ou SysOp Associate pour DevOps Professional.

Pour se préparer nous recommandons l’ouvrage Amazon Certified Solutions Architect Official Study Guide et les cours en ligne Cloud Guru. Travailler en auto-formation est tout à fait possible, et nous recommandons de profiter de l’offre gratuite AWS de 12 mois . Pour réussir les certifications AWS, il est en effet indispensable d’expérimenter et de manipuler des ressources dans le Cloud.

Certifications AWS

Le retour d’expérience de Pauline Blanc

J’ai commencé par passer la certification AWS Architect Associate après avoir suivi une formation Sysops. C’est la certification la plus théorique et la plus abordable. Après mon congé maternité, j’ai enchaîné les quatre certifications suivantes sur une durée de trois mois. La certification Architect Professional est beaucoup plus difficile, il y a un fort écart avec l’Associate, et cela demande beaucoup de travail. Le même jour, j’ai passé la certification SysOps, qui est abordable si on travaille tous les jours sur AWS. C’est une certification très orientée production. Globalement, c’est un parcours plutôt intense, qui demande de retenir beaucoup d’informations sur les services AWS, y compris dans leurs limites chiffrées. Si on ne pratique pas au quotidien tous les services qui sont abordés, il faut alors se documenter et prendre le temps de tester  le fonctionnement de ces services. Je conseillerais de passer l’ensemble des certifications AWS dans un laps de temps réduit, non seulement cela permet d’optimiser ses efforts de révision, mais également de profiter du fait que beaucoup de sujets se recoupent d’une certification sur l’autre. Si on laisse passer trop de temps entre deux certifications, on risque de devoir ré-apprendre certains sujets. Se mettre dans une dynamique de groupe est également positif : chez D2SI, nous avions un channel dédié sur Slack pour échanger des conseils sur les questions difficiles et les sujets à approfondir. Nous avons également le Lab qui permet de pratiquer et de manipuler des ressources.

Le retour d’expérience de Shailendra Narayen

Nous nous sommes fixé comme objectif de passer les certifications pour augmenter notre niveau de partenariat avec AWS, mais c’est également un exercice intéressant pour valider des acquis, et découvrir de nouveaux services et comprendre leur fonctionnement. Buter sur certaines questions permet de voir quels services on ne maîtrise pas et de les approfondir. D’un point de vue purement pratique, pour les certifications Professional, il est primordial de bien gérer son temps pendant l’examen. En moyenne, on ne peut consacrer que 2 minutes par question. Le temps de lire l’énoncé et les réponses possibles (voir exemple ici), il faut répondre très rapidement. Pour gagner du temps, il faut donc procéder par élimination et identifier au plus vite la réponse qui est une abberation technique, il y en a toujours une. Parfois, plusieurs schémas d’architecture proposés sont corrects dans l’absolu, mais un seul répond exactement à la question posée : quelle est la solution la moins coûteuse? La plus résiliente ? Pour bien se préparer, je conseillerais de travailler sur un exemple de questionnaire au préalable, de passer un test et faire des screenshots de ses réponses, en discuter avec ceux qui l’ont déjà passée, approfondir avec eux ce qu’on ne comprend pas, les questions piégeuses… et identifier ce que l’on ne maîtrise pas.

Au total, les consultants de D2SI cumulent près 70 certifications AWS, mais la culture AWS ne concerne pas que les consultants. Cette année en effet, les équipes commerciales, RH, marketing et communication se sont en effet lancées dans un marathon d’accréditations AWS. En un temps record, ce sont ainsi 21 accréditations Professionnel Commercial AWS, 23 accréditations Professionnel Technique AWS, et 9 accréditations Total Cost of Ownership AWS qui ont été validées.

 

Commentaires :

A lire également sur le sujet :