Nos cocktails Cloud : CI/CD pour Infrastructure as Code

L’AWS Summit approche, l’été également, et vous souhaitez briller en société grâce à vos connaissances approfondies du Cloud Public ? Ne cherchez pas plus loin, nos cocktails Cloud sont l’assurance de mises en production réussies et de soirées inoubliables. Aujourd’hui nous vous proposons d’appliquer les meilleures pratiques du développement agile sur les couches d’infrastructure et de percer les secrets de l’intégration et de la livraison en continu.

En plus d’un gain évident de points de charisme, réussir ce cocktail vous apportera les bénéfices suivants :

  • Augmentation de la vitesse de livraison des infrastructures : une infrastructure complète est livrée en quelques heures tout au plus !
  • Facilité de création des nouveaux environnements : les environnements sont reproductibles grâce à l’automatisation
  • Versioning d’infrastructure
  • Suivi des modifications apportées à l’infrastructure (car le code est conservé dans GIT)
  • Travail collaboratif

Passons tout de suite à la recette !

 

  • À l’aide de votre shaker préféré (VIM) et de Terraform (HCL), générer une première version de votre Infrastructure as Code en incorporant en premier l’ensemble des éléments réseaux (VPC, Subnets, etc.).
  • Agiter jusqu’à apparition d’une fine mousse puis commiter le résultat  dans votre repo git préféré. Veillez à y ajouter un Tag (numéro de version) pour pouvoir gérer rollback éventuel et cycle de vie.
  • Effectuer les validations d’usage (validate) et ajouter quelques glaçons (fmt).
  • Passer la préparation au mixeur “build”. Pro-tip : tester sur un compte AWS dédié ! Veillez à bien utiliser la fonction remote state et le lock de votre mixeur.
  • Surveiller attentivement. Contrôler la consistance de la stack produite (smoke tests).
  • Repasser au mixeur autant de fois que nécessaire jusqu’à obtention d’une consistance homogène. Les meilleurs cocktails reposent sur des processus itératifs !
  • Passer au mixeur “de production” (compte dédié). C’est prêt !
Notre touche personnelle : Utiliser des modules Terraform pour factoriser les stacks redondantes.
Notre secret : Enchaîner l’ensemble des étapes 2 à 6 avec votre outil de CI préféré.

 

Pour échanger vos recettes avec nos chefs et discuter d’architectures Serverless, de migration vers le Cloud AWS ou d’applications Cloud native, retrouvez-nous lors de l’AWS Summit Paris 2017

Commentaires :

A lire également sur le sujet :