Eco-chantier La Sauge : comment nous avons participé à une plantation de houblon

Cette année, nous avons une nouvelle fois fait perdurer la tradition des éco-chantiers. L’éco-chantier est un rendez-vous annuel chez D2SI, dont l’objectif est d’aider une association sur un projet auquel nous adhérons, le temps d’une journée par des actions concrètes (plantation, construction). Nous sommes allés mettre la main à la pâte aux côtés de l’association La Sauge pour leur offrir un peu d’aide. Et nous avons surtout découvert un lieu très prometteur pour la transition écologique et pour des after-works estivaux réussis !

La Prairie, à Bobigny

Oui, nous avons envie de villes plus vertes aujourd’hui. Et pour y parvenir, il faut répondre aux nouveaux enjeux permettant d’inclure la végétalisation et l’agriculture, sans avoir pour autant un champ à y consacrer.  Cultiver avec très peu de terre, voilà le nouveau défi des villes de demain ! Heureusement, des associations comme La Sauge donnent toute leur énergie pour construire ces villes végétalisées de demain de manière concrète.

Alors, c’est bien de la construction d’une Prairie à Bobigny qu’il s’agit. Direct en métro ou à vélo depuis République, vous pourrez découvrir des jeunes ayant investi les lieux d’une ZAC pour fabriquer un lieu éphémère, le long du canal de l’Ourcq, ayant pour objectif de promouvoir l’agriculture urbaine.

Nous avons ainsi découvert comment des bottes de paille et de la drêche peuvent donner lieu à la culture maraîchère, sans un gramme de terre ! Nous avons discuté aéroponie et aquaponie, ces nouveau modes d’agricultures très prometteurs et bouleversant nos idées reçues sur la production maraîchère urbaine jugée comme impossible. Et puis, nous avons découvert les plantations de houblons, qui donneront lieu à une production d’une bière artisanale locale.

Agriculture rurale, périurbaine et urbaine nous ont livré leurs secrets le temps d’une journée

La Sauge cherche  à tester des procédés permettant d’introduire les cultures dans les villes. Ils sont convaincus -et nous aussi- que cela peut contribuer à la transition écologique, en re-créant ce lien que les citadins ont (trop) souvent perdu avec à la nature. Que ce soit pour produire les légumes de nos assiettes ou la bière de nos pintes, retrouvons une production locale rendue possible et que nous souhaitons soutenir !

Et nous, dans tout ça ?

Tous les weekends jusqu’à l’inauguration de ce lieu mêlant culture maraîchère et artistique, La Sauge organise des chantiers participatifs, permettant à tous de s’approprier le lieu. Une petite dizaine de collaborateurs de D2SI ont répondu à l’appel ce jour-là.

Que se soit en apportant sa main verte, ou son esprit bricoleur, chacun d’entre nous a contribué activement à la construction de ce lieu. Nous avons planté le 22 avril plus de 100 sacs de houblons et construit une houblonnière en bois qui ombragera l’entrée de ce lieu dès le 20 mai. Une journée bon esprit, pour mettre son grain de sel dans la construction du monde de demain, et découvrir une association pleine d’énergie !

Et après ?

Un deuxième rendez-vous est donné le 13 mai pour poursuivre la construction de ce lieu. Ensuite, nous pourrons profiter pleinement des concerts, des spectacles de danse et ateliers de méditation /yoga sous le soleil, dans un espace d’une ZAC transformé grâce au végétal.  Rendez-vous de fin mai à octobre pour profiter de cette Prairie urbaine qui saura vous séduire et vous transmettre l’énergie de Mère Nature !

Commentaires :

A lire également sur le sujet :