Culture du prototype : êtes-vous prêts pour l’ère digitale ?

Votre entreprise a-t-elle la culture du prototype ? Initiée, voire imposée au marché par l’univers des start-ups, la culture du prototype s’invite aujourd’hui dans tous les secteurs. On peut mesurer la créativité d’une entreprise à sa capacité à rapidement rentrer dans des phases de prototypage.

Démarche essentiellement orientée vers l’expérience de l’utilisateur, se doter d’une culture du prototype devient indispensable à l’ère de la digitalisation. Tout d’abord à quoi sert un prototype ? À tester une idée, un concept ou à en apprendre plus sur son sujet.

Imaginons par exemple que l’on souhaite rendre plus “bénéfique” l’outil que représente la réunion de travail pour l’ensemble des collaborateurs : est-ce que l’on va chercher à améliorer la réunion en elle-même, son efficacité, ou bien le ressenti de ses participants, et donc leur implication, générant ainsi plus d’efficacité ? Ici, la mise en place d’un premier prototype ne servirait pas tant à tester une nouvelle forme de réunion, mais plutôt à observer dans un premier temps l’expérience vécue par les participants. Dans cette démarche, il s’agit de « devenir » l’utilisateur, et tester différents scénarios de réunion, observer les patterns et les faits marquants.

En suivant cette idée, tous les services sont ainsi prototypables. On imagine souvent que le prototypage est réservé aux produits. Pourtant les services, et même les organisations peuvent être prototypés.

Très codifié, le monde de la prestation de services IT ne laisse a priori que peu de place au prototypage, lui préférant les POC (proof of concept), POV (proof of value) ou autre pilote. Le problème posé par les POC, POV et pilotes est qu’ils ne font que valider des hypothèses préétablies. En d’autres termes, ils ne laissent que peu de place à l’observation, et leur issue est le plus souvent connue. Ce sont des outils de gestion de projet, utiles pour évaluer les risques, mais ils sont très restrictifs et linéaires. Nous ne sommes pas là dans une démarche de créativité, et plus on avance dans le temps avec une démarche type “linéaire”, plus il est difficile de s’éloigner du chemin prédéterminé. Et ces outils ne font intervenir l’utilisateur que beaucoup trop tard.

La culture du prototype s’inscrit dans la lignée de la philosophie du Design Thinking, où l’on vise à délivrer un service avec une expérience utilisateur optimisée, plutôt que de rester dans la mise en œuvre d’une technologie.

Prototyper est un réflexe à prendre : essayer, tenter, voir si cela entre dans le cadre de ce qu’on recherche…  dans tous les cas, on en tire une expérience, des enseignements en termes d’expérience utilisateur, qui valent plus que d’interminables réunions.

A lire également : Open Ideo Prototyping

Agilité, Automatisation, Big Data, Cloud, DevOps, Désautomatisation… tous ces sujets seront abordés lors du TIAD 2016. Rejoignez-nous !

D2SI_Blog_Image_TIAD_Inscription_2

Commentaires :

A lire également sur le sujet :