Devoxx : Journal d’un devoxxien en Belgique, jour 5

D2SI_Blog_Image_Devoxx2015Thema
Dernier jour, le plus court aussi (Jours 1 et 2 ici, jours 3 et 4 ici). Seulement 3 présentations. En plus, le choix est plus limité. Seulement 4 présentations en parallèle contre 8 la veille. Mais aussi beaucoup moins de monde, pas mal de gens étant déjà partis. Fini les files d’attente. Fini aussi les exposants. Tout a été remballé.

Azure Machine Learning

Les présentations sont aussi moins mainstream. C’est l’occasion de s’ouvrir l’esprit vers de nouveaux horizons. La première présentation de la journée nous a été donnée par Amy Nicholson de chez Microsoft, venu nous montrer l’Azure Machine Learning. On jette des données sur le Cloud, on choisit un algorithme de machine learning, et hop! On a un webservice nous permettant de créer des programmes intelligents. Dans les exemples montrés, on trouvera un programme reconnaissant des nombres écrits à la main, un autre devinant l’âge d’une personne sur une photo, une troisième dessinant des moustaches. Les API de Machine Learning n’ont jamais été si accessibles.

Internet of Things

La présentation suivante verra un couple de Brésiliens nous démontrer les possibilités de l’Internet of Things. Ils commanderont des diodes par la parole ou le geste par exemple. Plus impressionnant était le contrôle par la reconnaissance faciale: un son est émis quand le présentateur souris, et s’arrête quand il montre un air surpris. Pour le bouquet final, une alerte apparaît sur son site internet quand il a bu une bière.

The First IoT JSR

J’ai dû abréger la dernière présentation sur la JSR concernant l’introduction des unités de mesure dans Java, de peur de rater le train, mais il est aussi vrai que je n’étais franchement pas captivé par le sujet.

Les modules de Java 9

À retenir de cette conférence, un grand effort d’Oracle pour prévenir les développeurs en avance sur le bouleversement que représentera le système de Modules de Java 9. Tous les outils de l’écosystème seront impactés et devront prendre en compte cette nouvelle abstraction. Mais en même temps, on nous rassure en nous montrant que tout est prévu: les chemins de migration, les flags permettant de garder la compatibilité dans tous les outils de la plateforme, et les tests extensifs sur des centaines de systèmes existants.

La programmation fonctionnelle

Mais la star incontestée de cette conférence, c’est bien la programmation fonctionnelle. Un genre de programmation laissé habituellement à la recherche arrive tout à coup à notre porte, et tout le monde a peur de ne plus pouvoir comprendre le code qu’il lit quotidiennement. Est-ce que notre code va changer? Y a-t-il de nouveaux patterns à apprendre? D’anciens qui changeront de forme? Tout le monde essaie de s’y mettre, assiste à des conférences, achète des bouquins. Mark Reinhold comparait Java 8 et les lambdas à un Jet Pack, Java 9 et ses Modules étant une ceinture de sécurité. Tout le monde essaie d’apprendre à voler.

En résumé, une belle conférence, énormément de sujets en parallèle, énormément de gens, des invités de marque. Peut-être pas aussi international que je l’imaginais, avec une majorité de « locaux » : belges, hollandais et français. Mais c’était peut-être attendu vu la multiplication des conférences. Mais surtout, énormément de choses à apprendre. À refaire… à plusieurs. Je vous laisse sur mes tweets préférés.

« Comment voit-on que je suis à Devoxx ? Mon autocorrecteur a changé moule-frites en module-frites.« 

« Je comprends pourquoi la plupart des présentateurs utilisent un mac. On vient d’avoir un update Windows pendant une présentation. Oups!« 

« Java is to JavaScript what Alf is to Gandalf« 

« What is Docker? It works on my machine, so I ship you my machine« 

D2SI_Blog_Image_Devoxx2015_Gandalf

Commentaires :

A lire également sur le sujet :