Accélération des cycles technologiques : quel impact pour les DSI ?

L’histoire de l’IT ces 40 dernières années nous montre que nous sommes passés par différents cycles, des plus généralistes aux plus spécialisés.
Aujourd’hui ces cycles sont de plus en plus courts, l’adoption des technologies s’accélère, et par conséquent l’expert IT se doit de développer polyvalence et adaptabilité. Pour mieux comprendre comment nous allons construire l’IT de demain, revenons sur les différentes phases d’évolution des métiers de l’IT.

D2SI_Blog_Image_evolution_IT_1

Aux débuts de l’IT, alors que le sujet était encore naissant, il n’y avait pas de spécialité. Un informaticien était polyvalent et touchait à tous les sujets: développement, middleware, infrastructure…Cette époque des généralistes a duré un certain temps, puis avec la complexification croissante des systèmes d’information, l’IT a commencé à se spécialiser.

D2SI_Blog_Image_evolution_IT_2

Les années 90 ont vu l’apparition de silos métiers très compartimentés. On est alors entré dans un cycle de spécialisation très forte. Spécifications, test, déploiement…dans le développement, les informaticiens se sont spécialisés sur l’une de ces étapes. Idem dans la production, qui a vu apparaître ses spécialistes de l’applicatif, des serveurs, des bases de données, du réseau ou du stockage. Durant des années, l’éco-système de l’IT et la façon de faire des applications n’ont que peu évolué.

La virtualisation : loin de bouleverser cette ère de spécialisation, cette évolution n’a fait que créer un nouveau silo. De fait, jusqu’à l’arrivée du Cloud, les architectures des SI n’étaient pas très variées : globalement, d’une entreprise à une autre, on retrouvait les mêmes principes d’architecture.

D2SI_Blog_Image_evolution_IT_3

Le cloud et l’automatisation sont venus bouleverser tout cela.

La façon de concevoir et déployer des infrastructures a radicalement changé et l’arrivée d’un certain nombre de technologies émergentes fait qu’on a aujourd’hui moins besoin de spécialistes, mais plutôt d’experts capables de comprendre rapidement et d’assembler ces technologies naissantes. Après une période de capitalisation et d’industrialisation, nous entrons dans une phase d’exploration.

La façon de concevoir un système d’information, d’écrire des applications et d’appréhender l’IT change complètement sous l’influence du Cloud, des containers ou encore du Continuous Delivery. Dans ce contexte en évolution constante, il faut pouvoir appréhender rapidement ces nouvelles technologies, les expérimenter et les assembler. Le système d’information de demain n’est pas encore défini : nous devons être capables d’explorer toutes les pistes, naviguer dans un océan de nouvelles technologies et adopter une approche pluri-disciplinaire.

Aujourd’hui, même dans les DSI de grands groupes, on teste et installe des solutions open source très récentes comme Elasticsearch. Cela montre que nous sommes maintenant sur des cycles d’adoption de nouvelles technologies très courts, qui demandent polyvalence et adaptabilité.

L’expert IT que nous recherchons aujourd’hui est celui capable de présenter une solution sur-mesure au besoin client. Il possède une bonne connaissance de 5 ou 6 technologies différentes et n’a pas peur d’en apprendre de nouvelles. C’est ainsi que nous construirons les systèmes d’information de demain.

Cet article est issu de l’ouvrage collectif « Les nouveaux métiers de l’IT » publié par D2SI Icelab. L’objectif de cette réflexion est de décoder les changements en cours dans l’IT et les impacts concrets sur les métiers : quels métiers risquent de disparaître, quels sont ceux qui seront bouleversés, et surtout quels sont les nouveaux métiers apparus récemment?

Au-delà de ces questions, “Les nouveaux métiers de l’IT” a pour objectif de fournir des pistes de réflexion et des réponses opérationnelles pour accompagner les équipes dans cette mutation qui touchent toutes les DSI. Vous y trouverez les réflexions de nos experts ainsi que les avis de grands noms de l’IT comme Docker, Amazon Web Services, HP ou encore Hashicorp. Pour recevoir cet ouvrage :

Les nouveaux métiers de l’IT

Commentaires :

A lire également sur le sujet :