AWS Summit Paris : retour sur la journée

D2SI_Blog_Image_AWSSummit_Paris

Belle démonstration de force hier à la Maison de la Mutualité à Paris : près de 1000 participants ont répondu au rendez-vous de l’AWS Summit. Amazon Web Services a ainsi confirmé sa position de leader des marchés IaaS et PaaS, très loin devant ses concurrents Microsoft, IBM et Google.

Pour cette journée qui mêlait show à l’américaine, ateliers thématiques et hands-on labs, AWS a mis en avant son charismatique CTO, Werner Vogels, accompagné pour l’occasion de Dassault Systèmes, Aldebaran Robotics, Alcatel-Lucent ou encore Axway.

D2SI_Blog_Image_AWSSummit_WernerVogel

Wernel Vogel, CTO AWS

La keynote d’ouverture de Werner Vogels s’est ainsi focalisée sur les bénéfices du passage au cloud public pour les entreprises : pas de coût d’engagement, réduction des coûts variables, élasticité des ressources, facilité à innover, et surtout la possibilité de déployer globalement en quelques minutes.

Werner Vogels s’appuie ainsi sur les exemples de sociétés comme Flipboard, Airbnb, Dropbox ou Spotify, qui n’existaient pas il y a quelques années, et dont la croissance a été spectaculaire. Airbnb permet ainsi l’hébergement de près de 150 000 personnes chaque soir, avec une équipe technique de 5 personnes. Un tour de force permis par le cloud, et notamment AWS.

If you want to increase innovation, you have to lower the cost of failure

Au-delà de cet exemple marquant, la keynote est aussi l’occasion pour Werner Vogels de revenir sur le nouveau modèle induit par le cloud, et sur les valeurs d’innovation d’AWS : l’expérimention et l’apprentissage, et le focus sur le bénéfice client. Client qui a d’ailleurs le droit de changer d’avis : c’est même plutôt une opportunité, une raison supplémentaire d’adopter les méthodes agiles. C’est cette culture d’innovation et d’agilité qui a permis à AWS de proposer près de 56 nouveaux produits sur sa plateforme depuis 2013.

C’est un business model basé sur le volume qui a ainsi permis à AWS de baisser 42 fois les prix depuis le lancement du service. Et si lors de la première partie de la keynote Werner Vogel a évoqué des start ups américaines, il enfonce le clou en dévoilant les chiffres du marché français : 70% des entreprises du CAC 40 sont clientes d’AWS. L’objectif est clairement de convaincre les DSI encore hésitantes sur les bénéfices du passage au cloud public, quitte à forcer le trait un peu grossièrement.

D2SI_Blog_Image_AWSSummit_CloudPublic

Autre inquiétude des DSI françaises, la sécurité. C’est Stephen Schmidt, directeur de la sécurité, qui a détaillé la politique menée en la matière par AWS. Visibilité, audit, contrôle : dans le cloud, vos données sont sécurisées, et tous les accès tracés. La sécurité sur site est également draconnienne : le background de chaque employé est vérifié, y compris ses antécédents financiers; aucun disque dur ou support de stockage ne peut sortir intact du site.

L’après-midi sera consacrée aux ateliers thématiques et aux hands-on labs. Des enjeux du cloud hybride chez Sodexo à la nouvelle offre de virtualisation Amazon Workspaces, des sujets découverte (Débuter avec AWS) aux plus approfondis (Deep Dive Architecture), à chacun de composer son programme modulaire avant de terminer la journée par une autre keynote de Werner Vogel, consacrée cette fois aux objets connectés, au big data et au cloud computing.


 

Commentaires :

A lire également sur le sujet :